Monday, May 19, 2014

Poème pour un crétin


A la tapette trisomique qui me clone un peu partout sur le web

Tu peux prendre mon blase
Mes écrits, mon icone
Tu resteras un nase
Une doublure  lâche et conne
Il te manque une case
Pauvre clown, pauvre clone!

T’as pas d'identité
T’as ni avoir ni être
Tu as beau t'agiter
C'est moi qui suis ton maître
Dans ta petite chaînette
Planque toi pauvre nouille
T’auras jamais ma tête...
Ni mon cœur...  ni mes couilles

 Alexander Hakman