L'AMOUR EN MOTS ©

 

LES AUTRES ont beau aimer, Moi, je t’aime autrement 
JE t’aime... c’est ainsi, nul besoin de serment 
TU es ma muse, mon autre, mon unique complément 
NOUS sommes d’un même livre, énigme et dénouement

Tant de rêves dans nos vies 
Tant de vie dans nos rêves 
Tant de brûlants secrets 
Murmurés par tes lèvres 
Tant de rires partagés 
Et parfois tant de larmes 
De regards qui enchaînent 
De pensées échangées 
Mais sans paroles vaines 
De doigts qui s’entrelacent 
De cœurs et corps offerts 
Aux penchants de nos âmes 
De voyage hors du temps 
Et transcendant l’espace… 
Une multitude d’empreintes 
De marques et de traces 
Qui balisent le chemin 
Pour maintenir nos liens 
Et pour nourrir la flamme 
Toujours plus intense 
Avec les jours qui passent

 Alexander Hakman 

On dit que l’amour est aveugle …….. non…. l’amour déchire la brume et tout devient plus clair… Moi je ne voyais rien quand je ne te voyais pas… avant que mon coeur rencontre le tien.
T’aimer…… C’est comme une renaissance, ou un réveil après un long sommeil, comme la sensation d’ouvrir les yeux sur la lumière après avoir été longtemps plongé dans le noir, comme une prise de conscience de soi et de la beauté du monde, de la couleur du ciel et de la limpidité de l'eau … Comme le sentiment d'une complétude, d'une plénitude…. d’être enfin … complet ….. entier …. Je ne sais pas… c’est tellement au delà des mots …. Mais je trouverai… 

Je te désire…… comme Tantale désire l’eau vive de la source pour étancher sa soif, comme l'ombre désire la lumière sans laquelle elle n'existerait pas, comme l’aigle désire le vaste ciel pour y déployer ses ailes……… Je te désire comme le sage désire le silence, pour se trouver lui-même avant de trouver les autres…. Je te désire comme l’exilé désire respirer une ultime fois le parfum de sa terre avant de rejoindre un monde meilleur….. Je te désire comme on désire l’amour….. comme on désire la paix…… comme on désire la vie. 

Moi qu'on dit taciturne, j'aime tant te parler… j’aime t’inventer des mots qui chantent, des mots qui sont des caresses qui effleurent ta peau et la font tressaillir de mille et un frissons.

 Je n'aime pas le sommeil… Il tente de me séparer de toi…. Mais je pars à ta recherche dans mes rêves…. et souvent, je te retrouve…

Pour le voyageur du désert aucune réalité, ni aucun rêve ne peuvent égaler la beauté de l'oasis baignée de lumière par le soleil levant, verte et délicate émeraude dans son écrin de sable d'or fin…… Et tu es mon oasis...

Chaque matin, s’éveiller en un point différent du vaste désert. Sortir de sa tente et se trouver dans la splendeur du matin vierge, étendre ses bras, s’étirer demi-nu dans l’air froid et pur, sur le sable, enrouler son turban et s’y draper, se griser de lumière et d’espace ; connaître, au réveil, l’insouciante ivresse de seulement respirer, de seulement vivre.” (Pierre Loti). Les seigneurs du désert espèrent ta visite dans leur royaume. Ils te confieront la clé d'un monde où le silence fait chanter les dunes offrant aux caresses du vent leurs courbes sensuelles, et où les étoiles deviennent accessibles et scintillent dans le regard des Hommes libres du Hoggar. Je serai ton guide………. si tu le veux... 


Si tu le désires, je t’emmènerai dans mon rêve. Tu perdras la notion du temps et de l'espace dans un éden où j’inventerai pour toi des gestes, des caresses et des mots inconnus…. Des murmures, des cris et des chuchotements…. Nous entrerons ensemble dans une autre dimension où nous serons seuls…. où nous oublierons tout ce qui n'est pas nous ….. Un monde de rêve où nous n’auront plus qu’un seul cœur… qui va s’emballer…. puis cesser de battre….. puis repartir encore dans une course folle vers des tourbillons sans fin.

Quel que soit le regard que mon âme empruntera pour se présenter à toi sur ta page, tu y liras toujours la même confidence faite à tes yeux lorsqu'ils plongent dans les miens : JE T’AIME.

 Nous devons apprendre à écouter les sages et puiser dans leurs mots l’humilité, la sérénité qui font défaut à la plupart d'entre nous. … Le temps….. Difficile de le saisir….. Pour toi, je volerai du temps au temps…. et je ferai tout pour m’imprégner de quelques bribes de ta sagesse.

Celle que j’aime a des étoiles dans les yeux. Des étoiles qui se reflètent dans l’océan de mon regard et y allument des brasiers….. Le feu sous les eaux……. Oui, c'est possible.

J’aurais voulu pouvoir inventer pour toi des mots vierges et purs, des mots à la fois doux et forts que personne n’a encore jamais prononcés… des mots lumineux qui embelliront tes journées, des mots caressants qui berceront tes nuits… des mots capables de te dire à quel point tu me combles… Tous ces mots que je ne dis pas mais que j’ai à fleur de peau, au bout de ma langue et de mes doigts, étincelant dans mon regard quand il se pose sur toi…